Rédiger pour convaincre : principes de rédaction stratégique

Durée
7 heures
Durée calendrier
1 jour
Formules d'enseignement
En salle En ligne
Reconnaissance
Attestation participative
Formation publique

Clientèle cible

Cette formation s’adresse aux gestionnaires et professionnels qui désirent développer ou parfaire leurs compétences en rédaction stratégique.

Description

Vous rédigez des écrits stratégiques tels que des notes de breffage, des rapports, peut-être même des lettres d’opinion traduisant l’avis de votre organisation? Vous aimeriez que vos documents soient clairs, crédibles et qu’ils incitent vos lecteurs à retenir les solutions proposées? Il existe une démarche éprouvée et de nombreux outils pour vous accompagner en ce sens. Tous les professionnels du métier vous le diront : éclaircir une situation complexe en peu de mots et structurer efficacement ses idées, ça s’apprend… et ça rapporte!

Objectifs

  • Analyser le mandat selon les 5 axes qui conditionnent toute tâche de rédaction : le rédacteur, l'activité de rédaction, le texte, l'activité de lecture, le lecteur;
  • Choisir l'information de façon judicieuse : recourir à des critères de sélection précis, distinguer les faits de l'analyse;
  • Concevoir un plan qui sert l'architecture visuelle du document et qui met les arguments en valeur grâce à la progression logique des idées;
  • Rédiger le document dans un langage clair, efficace et de bon ton;
  • Réviser le texte et parfaire sa mise en page en s'appuyant sur la façon dont le lecteur traite les informations écrites.

Contenu

  • Les visées de l’écrit stratégique : décrire, analyser et recommander
  • La clarification du mandat en fonction des lecteurs principaux et secondaires
  • Les techniques d’idéation : remue-méninges, schéma heuristique, modèle de Lasswell
  • L’ordonnancement des idées en plans types : spatial, chronologique, catégoriel, comparatif, diagnostic, dialectique, par accumulation
  • Le recours aux graphiques pour simplifier la démonstration
  • Le processus de lecture et son impact sur les choix du rédacteur